CAFAwards2014La CAF a sélectionné trois joueurs pour le prix convoité du Joueur Africain de l’Année 2014. Ces trois joueurs sont: Pierre-Emerick Aubameyang, Vincent Enyeama et Yaya Touré.

Le PDG de New African Soccer, Tunde Adelakun a observé ces trois joueurs et a évalué leur évolution durant cette année.

Pierre-Emerick Aubameyang: ce joueur de 25 ans est un attaquant pour le club allemand Borussia Dortmund. Il a joué le rôle d’appui pour l’attaquant principal Robert Lewandowski jusqu’au départ de ce dernier pour le Bayern Munich. Prolifique et athlétique, un atout majeur pour le Gabon et donc le football africain.

Son club a obtenu des résultats mitigés l’année dernière, finissant second derrière le Bayern Munich, avec une performance solide à la fin de la saison 2013/2014. Mais après la coupure estivale, et ayant perdu quelques-uns de ses meilleurs joueurs, le Dortmund n’est plus que l’ombre de l’équipe qui avait atteint la finale de la Ligue des Champions deux ans auparavant. L’équipe d’Aubameyang se traîne à l’avant-dernière place dans le classement de la Bundesliga.

Sur une note personnelle toutefois, Aubameyang a bien joué ; il a marqué 5 buts en ligue et 3 dans la Ligue des Champions, tout en en marquant aussi pour l’équipe nationale du Gabon, pendant les qualifications pour la Coupe d’Afrique des Nations de 2015.

Vincent Enyeama : ce Nigérian de 32 a eu une bonne année. Jouant à Lille en Ligue 1 en France, il a réalisé ce que de nombreux gardiens de but n’ont pas réalisé pendant de nombreuses années. Au début de la saison 2013/14, il a été relégué sur le banc des remplaçants de son club, provoquant de nombreuses questions à propos de sa mutation d’Israël. Mais il a obtenu sa chance et l’a saisie. En 2014 il était à un match du record français de 12 rencontres consécutives sans but dans ses filets.

La manière avec laquelle il s’est occupé de son équipe pendant les matchs était exemplaire, et il mérite sa place dans la liste des candidats sélectionnés, étant donné également sa contribution pour l’équipe nationale, en particulier lors de la Coupe du Monde de la FIFA au Brésil.

Yaya Touré : si Yaya Touré est élu Joueur Africain de l’Année, il entrera dans l’histoire, en égalisant le nombre de 4 victoires obtenues par le Camerounais Samuel Eto’o.

L’ascension vers la célébrité de Yaya a été progressive. Quittant une équipe de Barcelone composée de prestigieuses étoiles du monde du football où chaque joueur n’avait rien à envier à son voisin, il a rejoint Manchester City en Angleterre où il a réalisé un impact. Il est devenu une figure colossale de l’équipe sans qui l’équipe aurait toujours des problèmes.

Quand sa forme a baissé légèrement, Manchester City a chuté ; lorsqu’il est revenu, il était fort, étant l’influence principale dans la dernière ligne droite pour le titre de la « Premier League » anglaise, l’arrachant des mains de Liverpool FC que de nombreuses personnes pensaient être le gagnant certain. Ses buts assurèrent la victoire.

Dans son équipe nationale, son rôle était crucial, et lorsque la Côte d’Ivoire ne joua pas aussi bien que prévu au Brésil pendant la Coupe du Monde de la FIFA, beaucoup virent que Yaya Touré n’était pas au sommet de sa forme.

Il n’est certainement pas le joueur africain le plus décoré de l’année, mais Yaya Touré a certainement eu un impact positif dans tous les matchs où il a joué ; plus que d’autres.

Vingt-quatre heures séparent ces faits et le nom du joueur victorieux. Mais quiconque gagne, il entrera dans l’histoire et une légende du football africain sera créée à Lagos.